Captain America : first Avenger

5 minutes de lecture palpitante

Synopsis : Pendant la Seconde Guerre mondiale, Steve Rogers, frêle et timide, se porte volontaire pour participer à un programme expérimental qui va le transformer en un Super Soldat connu sous le nom de Captain America. Allié à Bucky Barnes et Peggy Carter, il sera confronté à la diabolique organisation HYDRA dirigée par le redoutable Crâne Rouge.


A priori :
Ça commence à en faire un paquet des adaptations de Marvel…j’y vais à reculons.

Verdict : Bon je suis désolé pour les puristes, mais le scénario de Captain America ne rase pas 2 moustaches à un canard allemand, je ne connais pas le comic donc impossible pour moi de comparer mais ça reste quand même simplet et sans surprise. Les méchants nazis ont encore mis la main sur une arme redoutable (si on fait le compte de toutes les armes redoutables qu’ils ont pu avoir dans les films/jeux je me demande comment ils se sont démerdés pour pas gagner. **note de s’y pencher dans un futur billet**). Mais heureusement Oncle Sam va créer un super soldat afin de leur super péter la gueule. Pour ce qui est de la partie transformation physique je n’entrerai pas dans les détails mais ça revient à mettre un blairal dans une machine et à en faire ressortir un ours… le tout avec le côté théâtral de Frankenstein. Bref Captain America est né et il va devenir aux USA ce que Super Dupont est à la France.

Outre sa carrure imposante, une autre spécificité de C.A c’est qu’à l’instar d’un Batman, il ne possède aucun super pouvoir , juste un bouclier-frisbee-boomerang en métalkiroxium fabriqué par papa Stark et qui rendrait jaloux le plus australien des discoboles.
Le Captain a évidemment son homologue super méchant qui est incarné par Red Skull : le petit frère de Hellboy (à moins que ça ne soit Kiriman, un humain qui s’est fait mordre par une vache qui rit radioactive (je bosse déjà sur l’adaptation ciné mais il est trop tôt pour vous en parler)). Kiriman veut ici non seulement péter la tronche aux américains mais également celle d’Hitler (ce qui est risqué pour son image car un super vilain qui démonte un vilain, arithmétiquement parlant il peut devenir juste vilain…)

Côté acteurs, Chris Evans rentre très bien dans le personnage et sa transformation physique est très bien foutue. Dans la première partie du film on le voit avec la carrure de Christian Bale dans « The machinist« . (Pour ceux qui ne connaissent pas, imaginez Harry Potter anorexique). Le résultat est saisissant.
Néanmoins une question me taraude : pourquoi refourguer le rôle à un acteur qui a déjà joué un héros Marvel au ciné? (pour ceux qui auraient oublié c’est lui qui incarne La Torche dans Les 4 fantastiques ainsi que dans Les 4 fantastiques et le surfeur d’argent (qui n’a de fantastique que le titre)). Le reste du casting est assez plaisant : Tommy Lee Jones en colonel, Stanley Tucci et Toby Jones en scientifiques allemands et Hugo Weaving dans le rôle de Kiriman… que j’ai trouvé assez peu charismatique pour un super méchant.
Le réalisateur est Joe Johnston que l’on connait principalement pour Jumanji et Jurassic Park 3. Il signe ici un film présentant une atmosphère rétro des années 40 et un anti-héros qui m’ont bien plu. Par contre Captain America est assez inégal et comporte quelques longueurs qui cassent le rythme.
Pour moi la grosse déception du film restera le combat final beaucoup trop court et nullement épique. En guise de comparaison : il est encore plus court que celui de Thor contre le grille pain géant!
Conclusion : Un film de super héros que l’on ne verra qu’une fois. Honnête mais au rythme inégal, il manque de Spectacle avec un grand « S » (comme dans « Cirque »). Cependant vous ne vous ennuierez pas devant cette adaptation qui permet d’introduire d’une bonne façon The Avengers.

Astuce : Restez après le générique de fin, vous aurez droit à la traditionnelle scène cachée comprenant le trailer inédit de « The Avengers » : le film qui réunira au sein de la même équipe Hulk, Iron-man, Thor et Captain America.(un « The expendables » version Marvel) Sortie prévue pour 2012.
Et comme je suis sympa (et sadique) je vous joins le premier trailer diffusé par Marvel (dans lequel on ne voit absolument rien) :

Le film en un mot : Patriotisme

Note du Blairal : 14/20

4 réponses
  1. Whynot56
    Whynot56 dit :

    On a surtout l’impression que la stratégie marketing de Marvel se réduit dorénavant à ceci : sortir 30 films pour en promouvoir un seul : The Avengers. Personnellement ça commence à me gonfler de me taper tous les caméos de Samuel L. Jackson, les clins d’oeil à deux balles, et un prétendu univers cohérent et riche où tout serait interconnecté.
    En soi, mon cher Blairal, t’as raison : Captain America n’est pas un mauvais bousin, même s’il est assez vite oublié… Ce qui agace, par contre, c’est de constater qu’il a manifestement été victime d’un cahier des charges estampillé Avengers qui a peut-être déprécié sa qualité, comme ça a été le cas pour Iron Man 2 ou Thor.

    En clair, le seul film de super-héros que j’attends, c’est The Dark Knight Rises, qui ne s’emmerde pas à prendre le thé chez Green Lantern et Superman quand Alfred est en congé. Toujours un plaisir de te lire (et de trépigner en attendant la sortie de Kiriman dans les salles obscures !).

    • LeBlairal
      LeBlairal dit :

      Les films sont tellement inégaux que généraliser est impossible. Dernièrement j’ai vu et étais conquis par »Xmen : les origines »(il finira surement blairalisé si je retrouve mon costume de courageman)…par contre « Green Lantern » ne me verra pas dans la salle (ou alors sous GHB et contre ma volonté)
      The dark knight Rises est aussi un des rares attendus…ainsi que le reboot de spiderman : « juste pour voir » ce qu’ils vont pondre. ( je suis prêt à parier 1 cancrelat (monnaie du terrier) que ça va être une copie carbone de Batman ^^… verdict en 2012.
      ps : la bande annonce laisse présager que la version 3D pourra être sympa (si les vues à la 1ere personne sont nombreuses):
      http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19237422&cfilm=128188.html
      pps : je ne supporte pas la tête de l’acteur qui ressemble à une souris vomie par un chat.

      • Whynot56
        Whynot56 dit :

        Le reboot de Spiderman me laisse dubitatif en ceci qu’il est uniquement motivé par des questions de fric : Marvel ayant été racheté par Disney, Sony (qui produit les Spiderman), ne peut pas arrêter d’en produire sous peine de perdre les droits. Au sortir d’une trilogie signée Sam Raimi qui était d’excellente facture, artistiquement, ce projet de reboot est juste superflu…
        Après, je suis moi aussi curieux de voir comment ils vont réinventer l’histoire, et les vues 1ère personne pourraient valoir le coup d’œil, même si on a un peu l’impression de se retrouver dans Mirror’s Edge (d’ailleurs, ça a l’air d’être la grande mode en ce moment, vu que Ben Affleck bosse sur un « film-FPS » oO http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18606676.html).

        Quant à l’acteur, je l’aime bien moi, il jouait dans The Social Network et, comme le reste du casting, était plutôt très bon. Je l’ai vu dans Never Let Me Go aussi, où il livre une bonne performance, donc je ne pense pas que je regretterai Tobey (un peu trop falot à mon goût) ^^

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Avengers est le film dans lequel des pointures de chez Marvel se retrouvent : Hulk, Iron Man, Captain America, Œil de faucon, la Veuve noire et Thor. Pour ceux qui n’y connaissent rien et qui se demandent […]

Les commentaires sont fermés.