Les Voyages de Gulliver

2 minutes de lecture palpitante

Synopsis : Modeste employé au service courrier d’un journal new-yorkais, Lemuel Gulliver souhaite devenir un grand journaliste. Après avoir menti pour obtenir la rédaction d’un article concernant le triangle des Bermudes, il fait naufrage, et se réveille à Lilliput ; mais il ne se doute pas des péripéties qui l’attendent.

 

A priori : Ça a l’air d’être une bonne comédie

Verdict : La fiche du film précise « Film pour enfants à partir de 6 ans  » mais une rectification s’impose : « Film pour enfants à partir de 6 ans mais pas beaucoup plus ».
Jack Black nous « offre » là un film bien lourdingue dont le scénario sabote l’œuvre originale de J. Swift qui doit faire des tonneaux dans sa tombe. On y retrouve bien l’île de Lilliput (aucun lien avec Zahia) peuplé de ses mini-habitants qui « capturent » Gulliver après son naufrage…et c’est à peu prêt tout. Dans le film bye-bye les 4 voyages : la quasi totalité de l’action se déroule à Lilliput, 10mn se déroulent chez les géants et les 2 autres voyages passent à la trappe, donc pas d’île volante de Laputa (rien à voir avec Ruby). Si on rajoute à ça le combat final qui est risible, la happy end que l’on voit arriver dès le début du film, les références à star wars, avatar, titanic… qui dénaturent la version originale et des acteurs carrément moyens : Jack Black qui fait du Jack Black a d’ailleurs été nominé aux Razzie Awards 2011 dans la catégorie pire acteur de l’année(c’est l’équivalent américain des Gérard du cinéma). Emily Blunt y joue une princesse cruche « olala je vais me faire kidnapper…je vais rester là sans bouger » et le méchant joué par Chris O’Dowd est aussi crédible que les autres…on obtient au final une bonne daubasse qui reste regardable à condition de désactiver son neurone.
Conclusion : Ne perdez pas votre temps. Si vous souhaitez voir un film relatant les aventures de Gulliver je vous conseille de vous orienter vers le téléfilm sorti en 1996.

Le film en un mot : petit

Note du Blairal : 9/20

2 réponses
  1. Shinø
    Shinø dit :

    Et bien merci mon cher Blairal.
    Moi qui hésitais à le voir, je ne perdrais, du coup, pas quelques dizaines de minutes de ma vie !

Les commentaires sont fermés.