Lib daub

8 minutes de lecture palpitante

Aujourd’hui nous allons parler de :

I. Mais c’est quoi un Lip Truc? (bande d’impatients!)

    A l’origine le concept vient de l’anglais lip (chanter) , et dub (être ridicule). C’est une vidéo dans laquelle des gens chantent en playback sur une musique et font le tour de leur entreprise/école/appart’/litière pour chat/cuvette/nombril… La plupart du temps la vidéo est composée d’un unique plan séquence. Et le tout est généralement diffusé sur Internet ou sur un réseau annexe. Le Lip Dub qui a vraiment lancé la mode est celui réalisé par l’agence de communication Connected Ventures.

II. Mais ça sert Aque ouha?? (on remercie Johny pour la question)

    L’objectif est double : faire de la pub gratuite pour l’établissement (« Viendez visiter mes toilettes, regardez la bonne ambiance qui règne ici, j’ai un beau poster du XV de France sur la porte ») et/ou renforcer la cohésion dans l’équipe à travers la mise en place d’un projet commun (en 2 mots : c’est le séminaire du pauvre). Ces vidéos cherchent à témoigner de la créativité et de la bonne humeur qui règnent dans une équipe ou une entreprise.

III. Heuuu mais comment ça dans une entreprise?

    Le lip dub est la bête noire de tous ceux qui travaillent sous la houlette d’un patron qui se croit drôle, dans le vent, avant-gardiste, qui aime se mettre en avant. En résumé ceux travaillant pour un gros lourd… Mais vu que c’est le patron et bien on ne lui dit pas.
Ce genre de réalisations issues d’un caprice patronal donnent de petites perlouzes comme par exemple celle-ci réalisée par l’équipe du Macdonald de Menton :


    Vous noterez la joie de vivre des employés. On sent qu’ils sont là par amour de l’entreprise, pas conviction salariale… j’accorde une mention spéciale pour celle qui porte le tee shirt « mon boss est un clown ». Mais ne nous égarons pas, concentrons-nous sur le patron. Ce n’est pourtant pas explicite mais vous l’aurez tous reconnu : c’est le seul qui s’amuse vraiment, le mec qui chante en yaourt…mais qui l’assume. Le mec qui se réserve les gags trop drôles…ou pas. Le déconneur, le bout en train , celui qui fédère cette équipe… et qui la nourrit. Et surement celui qui a choisi cette musique d’accompagnement car les bronzés c’est « in ».Enfin ça l’était il y a 30 ans quand il en avait 20.

IV. Les règles de base pour un Lip Dub pas trop raté.

    Un certain nombre de règles du Lip Dub existent afin de ne pas obtenir quelque chose ressemblant à ça :

Allez tous en cœur « M M MTS , M M MTS… »


Pour des raisons de crédibilité imaginez que les règles qui suivent sont dictées par la voix grave d’un homme fumant 3 paquets de cigarettes par jour depuis sa plus tendre enfance et ayant 3 testicules…
Vous l’avez? c’est parti.

    1. Tu ne feras pas un playback qui ne sera pas dans une langue que tu pratiques parfaitement !

Oulala alors là c’est la règle numéro 1, celle qui me parait la plus importante à respecter. En effet, ce qui fait le succès d’un playback réussi c’est une bonne synchronisation des lèvres. (Que celui qui a dit « comme dans un porno » se dénonce!) Chanter en Yaourt ça se voit, surtout pendant les silences. (C’est pourquoi je déconseille de choisir une chanson de Carla Bruni…mais nous reviendrons sur le choix de la musique plus tard.)

    2. Si vous êtes moins de 10 évitez.

Cf exemple du macdo et son effectif de … pfiiuuu au moins 4 personnes. Un lip Dub à 2 est évidement possible, mais ça s’appelle Sing Star et ça n’a pas grand chose à voir.

    3. Si votre établissement se résume à 2 pièces abandonnez.

« Alors là c’est les wc, là c’est la plante verte, là c’est Roger mon pékinois, là c’est mon micro onde, là c’est les wc…oups déjà montrés… »

    4. Ne forcez pas les participants.

Cf : Miss « mon boss est un clown » qui aurait préféré se prendre un contrôle fiscal plutôt que de participer à ça. N’oubliez jamais le slogan suivant :

« Un employé forcé c’est un Lip Dub à chier. »

    5. Choisissez une musique originale et non ridicule, qui colle au message que vous voulez passer.

Oubliez « we are the champions », « I gotta a feeling »…et tous ces trucs qui accompagnent 80% des vidéos. Mais également la diarrhée auditive : ce n’est pas parce que vous êtes fan de Sexion d’assaut qu’il faut se voiler la face (blague offerte par Nicolas S.) et ne pas se rendre compte qu’en plus d’être moisie, votre « musique » n’est pas adaptée à la situation. Ce ne sont pas les employés qui doivent s’adapter à l’accompagnement mais l’accompagnement qui doit être adapté aux employés et à l’entreprise.

    6. Pour le montage à un pro tu t’adresseras.

Rien de plus ignoble qu’une synchronisation image/son ratée… ce qui serait encore plus dommage si vous avez pris la peine de respecter la règle n°1

    7. Rien ne sera improvisé et la simplicité tu conserveras.

« Hey les gars j’ai une super idée , je vais cracher du feu quand la cam… »NAN FATAL ERROR!
La caméra doit savoir où regarder et à quel moment, vous devez vous en tenir au plan. C’est une œuvre collective, ne cherchez donc pas à vous mettre en avant au risque de tout gâcher… et de vous mettre vos collègues à dos pendant les 30 ans à venir.
De plus si vous effectuez des chorégraphies restez basiques : à moins d’être une école de danse les participants ne sont pas des pros.

« Choré compliquée = participants décalés = Lip Dub mauvais »

    8. Rien de dégradant tu ne feras, même si ton boss te le demande.

Le ridicule ne tue pas mais on sait jamais. Il ne faut en effet pas oublier que vous allez finir sur le net…et qu’il y aura toujours un blairal pour se foutre de vous. Pensez à votre famille, à vos amis, à votre Teckel à poils durs… mais également à votre potentiel futur employeur.

    9. Si le résultat final n’est pas bon, tu ne le publieras pas.

Des fois il vaut mieux perdre 1 journée plutôt que l’image de l’entreprise.

    10. Le Lip Dub de base n’est plus original depuis 2008.

Et oui, le principe de l’originalité c’est d’être le premier…ou à la limite l’un des premiers. Essayez de vous démarquer, sinon ne faites rien. (J’en profite pour signaler que faire un cœur avec les doigts est périmé depuis le 5 juin 1943.)
Petit exemple d’une réalisation du Decathlon d’Evreux. Ils ne sont probablement pas les premiers, mais ça a le mérite d’être différent :

    Si le sujet vous passionne vous trouverez des milliers d’exemples plus ou moins réussis sur votre moteur de recherche favoris. 75% sont à jeter, 20% de la soupe bien réalisée mais déjà vue 100 fois, 3% sont tellement mauvais qu’il faut les garder afin de pouvoir illustrer ce qu’il ne faut pas faire (cf MTC) et enfin 1% d’originaux…mais vous allez galérer à les trouver. Et vu que vous êtes un peu autistes vous vous êtes rendus compte qu’il manque 1% : ce sont les parodies.
Vous croiserez aussi bien la réalisation des jeunes agriculteurs que celle de l’UMP (et dire je m’étais promis de pas en parler u_u’) en passant par celles de centaines d’écoles, des villages qui chantent pour avoir une autoroute, des colonies de vacances, des mariages…(nb : je n’ai rien trouvé de tourné pendant un enterrement…voila donc une idée originale que je vous offre) ‘fin plein de choses très inégales que vous ne regarderez jamais jusqu’au bout à moins d’être aveugle… ou d’en être l’investigateur.

Et en cadeau Bonux je vous offre le LipDub de soufFrance Telecom :


1 réponse

Les commentaires sont fermés.