Mission Impossible 4

4 minutes de lecture palpitante

Synopsis : L’agence IMF (Impossible Mission Force) est totalement discréditée avec son implication officielle dans un attentat terroriste meurtrier au Kremlin de Moscou. Alors que le président américain lance le « Protocole Fantôme », Ethan Hunt tente de blanchir l’agence et ses partenaires tout en déjouant une nouvelle tentative d’attentat. De plus, il doit faire face une équipe de fugitifs de l’IMF.

A priori : Quand une franchise arrive à son 4ème film cela n’est jamais bien bon… mais à l’instar d’un Die Hard, un Mission Impossible ne peut pas être un mauvais film.

Verdict :

**Déclenchement de LA musique**
« Bonjour Blairal. Votre mission, si vous l’acceptez, est de réussir à caser **bruit d’un train qui passe et qui vous empêche de lire** dans cet article. Si vous ou l’un de vos agents étiez capturés ou tués, le Département d’État nierait avoir eu connaissance de vos agissements. Bonne chance Blairal. Ce message s’autodétruira dans cinq secondes. »

Tom Cruise n’a pas pris une ride (la scientologie ça conserve) et nous revient plus en forme que jamais dans le costume d’Ethan Hunt dont il réalise d’ailleurs lui même les cascades. On retrouve à ses côtés Simon Pegg (Hot Fuzz, Shaun of the dead…) qui apporte une touche rafraichissante d’humour « so british », Jeremy Renner (l’acteur de Démineurs) nous offre une bonne prestation et comme on parle de démineur, la bombe de service est ici incarnée par Paula Patton qui est glamour et convaincante, s’intégrant parfaitement à cette nouvelle équipe sans pour autant abuser de son physique difficile.
Il s’agit du premier film avec de « vrais acteurs » que réalise Brad Bird. Jusque là il n’avait fait que des films d’animation tels que Ratatouille ou Les Indestructibles. Et pour lui la mission est une franche réussite, celui-ci se permet même de jouer avec les codes de la franchise afin de déclencher le rire du spectateur et de servir la tagline de l’affiche « Pas de plan, pas de renforts, pas le choix ».

Chose assez rare pour être signalée : le film n’est pas en 3D! Mais pas besoin de ça pour se surprendre à avoir le vertige au sommet de la tour Burj Khalifa. En effet Tom (on est intimes) nous prouve que lorsqu’on est en train de jouer les acrobates sur un bâtiment de 828 mètres de haut, que l’on mesure 1,70m ou 2m cela ne change pas grand chose. Une scène qui doit par ailleurs être très chouette en Imax.

Le scénario sur fond de spectre de guerre froide sert l’action à merveille. Un vilain méchant russe (pléonasme américain) qui veut déclencher une guerre nucléaire mais pour qui ce sera fission impossible, c’est du déjà vu mais ça reste bien ficelé. En terme d’efficacité, le rythme du film est tel que vous ne verrez pas le temps passer, les scènes d’action/infiltration/poursuite sont rondement menées et s’enchaînent à une telle vitesse que pendant 2h20 pour les petites vessies cela sera miction impossible (\o/). Ça explose partout autour d’Ethan (blague de chimiste) qui passe son temps à courir, de nombreuses scènes spectaculaires d’anthologie vous en mettront plein les mirettes.
L’humour et les gadgets sont évidemment de la partie et je salue au passage la non-utilisation abusive des masques comme nous avons pu avoir dans les épisodes précédents. Vous noterez aussi la petite enveloppe fournie par Apple pour exhiber ses produits. (Tom Cruise n’est pas à une secte prêt.)
Enfin je conseillerais de fermer les yeux lors du générique suivant la scène d’introduction sous risque de léger spoil : toute la trame principale est montrée via de très courtes séquences. Cela m’a fait penser au générique des Mystères de l’Ouest quand à la fin de l’épisode toutes les cases sont dévoilées, sauf que là c’est au début…étrange choix.

Conclusion : Pour moi ce volet est autant réussi que le 1er et le 3ème : Un très bon film d’action à voir.

Note du Blairal : 16/20

ps : désolé pour ceux qui sont venus en recherchant « Paula Patton nue » mais pour vous ce sera friction impossible.

2 réponses
  1. Ptilu
    Ptilu dit :

    Mais c’est un navet ce film .. :/
    Quand au bout d’2h, Tom Cruise s’est mangé 35 murs et 25 fenêtres, on a compris le gag quoi.. :/

    Ok, certaines scènes sont bien faites, mais ça s’arrête là, l’histoire c’est du vu et revu, du MI classique. En gros, si t’as déjà vu les autres, celui-ci ne vaut pas la peine d’être vu, selon moi, étant donné que tout ce qui est présent dans les anciens est présent ici. C’est juste un mix des trois précédents (et pas forcément des bonnes choses).

    Après, ça n’est que mon avis, mais moi j’me suis fait chier pendant deux heures devant ce film.

  2. Mickael
    Mickael dit :

    Moi je l’ai trouvé beaucoup plus léger que les 3 autres, en se prenant moins au sérieux et en étant moins absurde (ok tom cruise est en béton mais c’est quand même un film d’action faut pas déconner) il réussit à en être moins énervant et plus divertissant.
    Mais le blairal a fait un rapprochement pertinent avec Die Hard. En plus Mission Impossible la série était encore plus abracadabrantesque niveau scenarios

Les commentaires sont fermés.