Tron : L’héritage

2 minutes de lecture palpitante

Synopsis : Alan Bradley reçoit sur son beeper un message de Kevin Flynn, vingt ans après sa disparition. Sam Flynn décide de partir à la recherche de son père et découvre une pièce cachée dans une ancienne salle d’arcade. Il pénètre alors dans un ordinateur et se retrouve piégé dans un autre monde…

A priori : Aucun, je ne connais pas du tout l’univers de Tron (je n’ai vu le premier du nom qu’après) ni ne sais de quoi il en retourne… mais ça sent le bon vieux film de geekos. (à bas finalement ça me fait un a priori )

Verdict : Le scénario n’est pas terrible et l’on sent qu’il repose entièrement sur les bases du film sorti en 1982 (que j’ai regardé après (Ouais le blairal est professionnel !)). On passe cependant un bon moment et la bande originale orchestrée par Daft punk est tout simplement excellente. Bon ça manque un poil d’action à mon goût : je m’attendais plus à des scènes matrixiennes… qu’à assister à l’épreuve de lancer de disque des JO d’Athènes…ok ici les disques sont lumineux (et ils peuvent peut-être tuer un hamster épileptique à 2 mètres…) mais ça casse pas 9 bits à un octet. (version tronienne du canard)
Un autre petit point noir c’est la quasi absence d’humour… la réplique la plus « drôle » étant présente dans la bande annonce. Visuellement le film reste beau : j’ai beaucoup aimé le rendu de l’univers (en 3D). Je conseille également de voir la version de 1982 (avant ou après la 2011, peu importe) afin de se rendre compte de l’évolution des techniques… les néons ont été remplacés par after effect ^^
Conclusion : Un film que l’on peut voir sans soucis si on aime la science fiction ou les ordinateurs ou que l’on ne sait pas quoi aller voir au ciné.

Le film en un mot : Néon

Note du Blairal : 14/20

1 réponse

Les commentaires sont fermés.